Traitements des cheveux durant la grossesse

Chaque femme ayant vécu au moins une grossesse l’a constaté, cette période a sur les cheveux un effet que l’on aimerait voir perdurer après l’accouchement. Pourtant, tout cela n’est qu’éphémère et ne durera que quelques mois, jusqu’à ce que bébé soit venu au monde.

Durant la grossesse, sous l’impulsion des hormones fabriquées en grande quantité par l’organisme, les cheveux prennent du volume, sont brillants et soyeux ; bref, ils n’ont jamais été autant en forme.

Les soins à leur prodiguer sont donc finalement très simples : de la douceur et encore de la douceur. Car sous son apparente robustesse, la chevelure de la femme enceinte est en fait terriblement fragile.

Grâce à l’influence des hormones, la chevelure est plus dense, plus épaisse, plus brillante, étant mieux hydratée grâce à une légère surproduction de sébum. C’est généralement cette surproduction qui amène à faire des erreurs.

Pour chasser un excès de gras à la racine des cheveux, la femme enceinte a tendance à utiliser des cosmétiques capillaires relativement décapants, ce qui constitue une erreur. En effet, sur le coup, la chevelure semble mieux se porter grâce à ces shampooings anti cheveux gras, mais le cuir chevelu en subit quelques conséquences.

La ligne de conduite est simple. Si les cheveux sont devenus plus gras, il faut les laver avec un shampooing doux, de préférence pour cheveux normaux. Mieux vaut effectivement éviter de tomber dans le piège des shampooings pour cheveux gras qui vont les décaper, et préférer deux lavages consécutifs avec un shampooing plus doux.

Si, au contraire, les cheveux sont devenus plus secs, phénomène moins courant mais connu quand même, alors la procédure reste la même. Il faut éviter d’utiliser des shampooings et autres produits capillaires pour cheveux secs, car ils auraient tendance à trop graisser le cuir chevelu, et les cheveux n’apprécieraient pas : encombrés par le sébum, ils respireraient mal. Le shampoing doux pour cheveux normaux reste donc là encore de mise.
De cette manière, les cheveux, qu’ils soient devenus trop secs ou trop gras, seront parfaitement entretenus durant toute la grossesse, et ne s’en porteront que mieux à la chute des hormones, après l’accouchement.